fermer

Soutenez nos actions activement
en nous permettant de financer
les projets dans lesquels
Acroporis s'investit.

Nous soutenir
  • Acroporis
  • Acroporis
  • Acroporis
  • Acroporis
  • Acroporis
  • Acroporis
  • Acroporis
  • Acroporis
  • Acroporis
  • Acroporis
Articles liés à l’expression « indonésie »

Le blog des missions en Indonésie  mis à jour : www.indo-eco.com

indo-eco_mini

Le blog qui permet de suivre les projets et volontaires sur le terrain a reçu une mise à jour graphique. Un nouveau design et une photothèque revue et corrigée. Vous pouvez maintenant partager les articles facilement sur Facebook.

N'hésitez pas à consulter de temps en temps le blog, vous plongerez directement sur le terrain des actions de conservation d'Acroporis. De nombreuses photos des volontaires et d'environnement sont régulièrement postées.
 
milieu_naturel_de_lapogon

C'est fini pour nous, mais la relève assure…


Les apogons de Banggaï (Pterapogon kauderni)
dans leur milieu naturel
village de Bone Baru - Archipel des Banggaï - Indonésie.

 

La mission de l’équipe d’étudiants SAFEE au sein de l’association Acroporis, en partenariat avec l’entreprise AquaticKa s’est achevée en ce mois de novembre avec le rendu de notre rapport traitant des opportunités de mise en place d’une filière éco-responsable de poissons marins d’ornement au départ de Tumbak. Les résultats obtenus rendent compte du chemin des poissons marins d’ornement de la vente du pêcheur jusqu’à l’achat du consommateur, la répartition actuelle de la valeur ajoutée, les stratégies des différents acteurs et le rôle d’une éventuelle certification dans cette même filière, répondant ainsi à nos attentes et celles de nos partenaires. Le rapport explique également la construction des prix des 5 espèces phares de la filière étudiée que sont Pterapogon kauderni, Paracanthurus hepathus, Chrysiptera cyanea, Centropyge bicolor et Amphiprion ocellaris. Les décisions à prendre concernant ce projet se baseront sur ses résultats, leur analyse et les conclusions que nous en avons tiré.

pecheurs_au_filet

Pêcheur au filet au compresseur
village de Les - Bali - Indonésie.

 

A la suite de la finalisation du rapport, l’équipe SAFEE a présenté sa réflexion sur la capacité d’une certification à protéger les ressources marines et les acteurs locaux le 15 novembre dernier devant un jury de professionnels du développement, de la biologie et de l’aquariophilie, à laquelle ont assisté Damien Grima et Yoan Parizot (Acroporis) et Christophe Kuster (AquaticKa). Après cette soutenance réussie, une réunion s’est effectuée entre les trois parties prenantes que sont SAFEE, AquaticKa et Acroporis. Les échanges ont été très constructifs et ont permis à chacun de faire le bilan de cette année de travail en commun, de débattre sur le chemin à suivre pour la suite du projet et également de se rencontrer ensemble pour la première fois depuis le début du partenariat. En effet, il n’avait pas été possible avant cette date pour l’ensemble de l’équipe SAFEE, certains membres d’Acroporis et AquaticKa de se rencontrer physiquement. Cette réunion était donc nécessaire et attendue et fut particulièrement intéressante pour toutes les parties.


Cette mission d’un an et demi, très constructive pour nous tous, fut une aventure enrichissante et passionnante, et dont nous garderons tous de très bons souvenirs malgré les difficultés que nous avons pu parfois rencontrer. Nous tenons à remercier tous ceux qui nous ont soutenus et aidés dans notre travail, de quelque façon que ce soit et nous espérons le meilleur déroulement possible pour la suite du projet. Celle-ci repose maintenant sur la coopération Acroporis / AquaticKa, une coopération particulière que nous pensons un bon atout pour ce projet de part leurs statuts différents et les opportunités de chacun. Que le milieu marin, ses ressources, ses richesses, sa biodiversité inestimable et les pêcheurs qui en dépendent puissent continuer d’exister et se développer durablement suivant des initiatives telles que celle-ci.

Merci
L’équipe SAFEE

riches_paysages
Riche paysage sous marin dans le village de Les, qui démontre que l'activité de collecte
des poissons marins d'ornement peut se révéler durable
si les pratiques de collecte et l'organisation de cette pêcherie sont respectueuses et encadrées.

 
milieu_naturel_de_lapogon

C'est fini pour nous, mais la relève assure…


Les apogons de Banggaï (Pterapogon kauderni)
dans leur milieu naturel
village de Bone Baru - Archipel des Banggaï - Indonésie.

 

La mission de l’équipe d’étudiants SAFEE au sein de l’association Acroporis, en partenariat avec l’entreprise AquaticKa s’est achevée en ce mois de novembre avec le rendu de notre rapport traitant des opportunités de mise en place d’une filière éco-responsable de poissons marins d’ornement au départ de Tumbak. Les résultats obtenus rendent compte du chemin des poissons marins d’ornement de la vente du pêcheur jusqu’à l’achat du consommateur, la répartition actuelle de la valeur ajoutée, les stratégies des différents acteurs et le rôle d’une éventuelle certification dans cette même filière, répondant ainsi à nos attentes et celles de nos partenaires. Le rapport explique également la construction des prix des 5 espèces phares de la filière étudiée que sont Pterapogon kauderni, Paracanthurus hepathus, Chrysiptera cyanea, Centropyge bicolor et Amphiprion ocellaris. Les décisions à prendre concernant ce projet se baseront sur ses résultats, leur analyse et les conclusions que nous en avons tiré.

pecheurs_au_filet

Pêcheur au filet au compresseur
village de Les - Bali - Indonésie.

 

A la suite de la finalisation du rapport, l’équipe SAFEE a présenté sa réflexion sur la capacité d’une certification à protéger les ressources marines et les acteurs locaux le 15 novembre dernier devant un jury de professionnels du développement, de la biologie et de l’aquariophilie, à laquelle ont assisté Damien Grima et Yoan Parizot (Acroporis) et Christophe Kuster (AquaticKa). Après cette soutenance réussie, une réunion s’est effectuée entre les trois parties prenantes que sont SAFEE, AquaticKa et Acroporis. Les échanges ont été très constructifs et ont permis à chacun de faire le bilan de cette année de travail en commun, de débattre sur le chemin à suivre pour la suite du projet et également de se rencontrer ensemble pour la première fois depuis le début du partenariat. En effet, il n’avait pas été possible avant cette date pour l’ensemble de l’équipe SAFEE, certains membres d’Acroporis et AquaticKa de se rencontrer physiquement. Cette réunion était donc nécessaire et attendue et fut particulièrement intéressante pour toutes les parties.


Cette mission d’un an et demi, très constructive pour nous tous, fut une aventure enrichissante et passionnante, et dont nous garderons tous de très bons souvenirs malgré les difficultés que nous avons pu parfois rencontrer. Nous tenons à remercier tous ceux qui nous ont soutenus et aidés dans notre travail, de quelque façon que ce soit et nous espérons le meilleur déroulement possible pour la suite du projet. Celle-ci repose maintenant sur la coopération Acroporis / AquaticKa, une coopération particulière que nous pensons un bon atout pour ce projet de part leurs statuts différents et les opportunités de chacun. Que le milieu marin, ses ressources, ses richesses, sa biodiversité inestimable et les pêcheurs qui en dépendent puissent continuer d’exister et se développer durablement suivant des initiatives telles que celle-ci.

Merci
L’équipe SAFEE

riches_paysages
Riche paysage sous marin dans le village de Les, qui démontre que l'activité de collecte
des poissons marins d'ornement peut se révéler durable
si les pratiques de collecte et l'organisation de cette pêcherie sont respectueuses et encadrées.

 

Anak Laut, (L'enfant de la Mer)

Anak Laut est un projet de l’association Acroporis, soutenu par la fondation Veolia Environnement et par l’Association des Enfants des Villages d’Indonésie (ADEDVI).

Cline_et_les_enfantsL’objectif du projet Anak Laut est de permettre aux enfants des villages indonésiens de devenir des ambassadeurs de la préservation de leur environnement, de leur donner les clefs pour comprendre les interactions entre les différents écosystèmes, de susciter chez eux un besoin de protéger et de gérer de manière durable leurs ressources.

La mission terrain en 2011 consistait à élaborer un module de sensibilisation sur les grands enjeux environnementaux (avec un zoom sur le milieu marin), à le tester, à former des relais sur le terrain susceptibles de reproduire la session pédagogique dans plusieurs villages indonésiens.

 anak_laut_1_2

Synthèse de la mission Anak Laut 2011

En 2011, 235 enfants et 4 bénévoles Acroporis Indonesia ont été concernés par le projet « Anak Laut » répartis entre Bali (village de Tampaksiring), le Nord de la Sulawesi (village de Tumbak) et Biaro (villages de Lamanggo et Karungo) dans l’archipel des îles Sangir.
En plus des animations et du jeu « la voix de l’océan » intégré au kit pédagogique commun à toute les classes :

  • les enfants de Tampaksiring ont pu approfondir la session pédagogique par des visites thématiques :
    • Collecte et tri des déchets du temple de Mengening (Tampaksiring) / thèmes cycle de l’eau et cycle des déchets
    • Visite du centre de valorisation des déchets de Temesi (Gianyar) / thème cycle des déchets
    • Visite du centre de conservation des tortues marines sur l’île de Serangan (Denpasar) / thème initiation au milieu marin
  • les enfants de Tumbak ont poursuivi le module de sensibilisation à l’environnement par un évènement spécialement conçu pour la Journée Mondiale des Océans (JMO) : Acroporis y a organisé un concours de dessins invitant les participants à exprimer leur vision du village en 2030.
Bientôt, vous retrouverez l'intégralité du rapport dans notre espace ressources.

Compte-rendu de mission Anak Laut : Céline Muron

 

Nouvelle vague d’informations en provenance de l’équipe SAFEE en Indonésie!

La mission se poursuit activement, les données s’accumulent et nous permettent de comprendre toujours plus les réalités de cette filière aux multiples acteurs et facettes.

La première moitié du groupe a fini sa mission au Nord Sulawesi le jeudi 28 juillet. L’autre moitié du groupe poursuit l’aventure répartie entre le Nord Sulawesi et Bali. Il nous reste jusqu’au 15 août pour compléter les données manquantes et découvrir de nouvelles zones incontournables de ce commerce de poissons d’ornements.
C’est pourquoi Nicolas et Antoine se rendront de nouveau dans le village de pêcheur de Tumbak ainsi qu’à Manado avant de se lancer dans la phase de rédaction du rapport final.
De leur côté, Anaïs et Christelle partent lundi 1er août pour quelques jours à Banyuwangi, ville de Java connue pour être une plaque tournante du commerce de poissons d’ornements. Cette ville regroupe de nombreux intermédiaires et a la réputation de détenir du « poissons pas cher et de mauvaise qualité ». Il nous semble donc important de se rendre sur ce terrain. A leur retour, elles s’attèleront aussi à la rédaction du rapport final tout en finissant leurs rendez-vous sur Bali.

A ce stade de la mission, nous avons déjà obtenu de nombreux résultats notamment quant aux 5 principales espèces et familles de poissons concernées par ce marché.
Les voici :

Angel_fish

Poisson Ange Empereur (Pomacanthus imperator)

Apogon

Apogon de Banggaï (Pterapogon kauderni)

Letter6

Poisson Chirurgien Bleu (Paracanthurus hepatus)

Clown_fish

Poisson Clown (Amphiprion ocellaris)
D’autres points intéressants sont soulevés par ce projet notamment au niveau des pratiques des pêcheurs ; en effet ici le débat tourne autour de « cyanure ou filet » ? Et pour le moment la multitude de discours rencontrés ne nous permet pas d’avoir une réponse objective et complète. En attendant de vous la fournir, quelles sont vos opinions et réactions sur ce sujet ?

Nous continuons donc notre mission avec la hâte d’arriver à la formulation de conclusions et de propositions nous permettant à tous de comprendre cette filière et ses opportunités.

A bientôt !

L’équipe SAFEE

 

nicolas.voisin_1763_miniLa mission en Indonésie, débutée le 10 Juin, se déroule bien. En quelques mots c’est un pays magnifique, accueillant et chaleureux et tous les membres prennent plaisir à découvrir ce pays et ses habitants, leurs traditions et leurs modes de vie. De plus l’observation sur le terrain des pratiques de pêche de chaque village permet aux membres de l’équipe de profiter de la beauté et des richesses des fonds marins indonésiens.

L’équipe SAFEE s’est retrouvée le 4 Juillet pour une grosse réunion, à Sanur dans le sud de Bali, dans un petit hôtel typique. Malgré le soleil et la plage à deux pas de là, les cerveaux bouillonnent et le travail va bon train. La première équipe, après 3 semaines de terrain, fait ses comptes-rendus aux nouveaux arrivants qui commencent leur mission.

Jean et Arnaud travaillent actuellement au Nord Sulawesi. Tout d’abord sur l’île de Biaro (à deux jours de bateau de la côte), accompagnés de Yoan PARIZOT (membre ACROPORIS INDONESIA) ils ont rencontré le groupement de pêcheurs sur place et ont rendu leur premier rapport sur l’organisation de la pêcherie. Les acteurs se sont montrés ouverts leur permettant d’obtenir de nombreuses informations pertinentes pour l’étude. Dans ce village où les pêcheurs recourent encore au cyanure pour capturer les poissons d’ornement, Jean et Arnaud ont pu observer ces méthodes de pêche, le conditionnement des poissons et comprendre les flux commerciaux et financiers de l’activité. Ils sont maintenant de retour à Manado, capitale de la province de Sulawesi Utara, et plateforme incontournable de transit des poissons d’ornement grâce à son aéroport. Ils s’occupent maintenant de comprendre la réglementation liée à cette activité et de rencontrer d’autres acteurs de la filière : les intermédiaires et exportateurs.

IMG_2723_miniRéunion avec LINI dans leurs locaux à Bali.

Justine et Laure-Hélène les ont rejoints le 9 Juillet pour observer de nouveaux sites de collecte de la région et les garçons se rendront à Tumbak. Ensemble, ils poursuivront parallèlement leurs investigations à Manado.

Héloïse, Justine et Laure-Hélène se sont rendues à Les, petit village de pêcheurs au Nord de Bali avec l’appui de l’association indonésienne LINI.

Les pêcheurs, suite à plusieurs projets d’ONG et anciennement certifiés MAC, n’ont plus recours au cyanure pour collecter les poissons d’ornement mais utilisent des filets, ce que nous appelons bonnes pratiques de pêche. Ce village est un modèle si ce n’est le modèle concernant ces bonnes pratiques. Ces techniques ne dégradent pas l’environnement et les ressources marines sont stables depuis une dizaine d’années. Les filles ont pu observer ces pratiques de pêche, comprendre l’organisation sociale et économique de la pêcherie en rencontrant les pêcheurs, les intermédiaires de Les, le secrétaire du groupement de pêcheurs et un membre de l’association LINI originaire de ce village.

Lire la suite...  

Projet Aquariophilie

Depuis quelques mois, Acroporis et SAFEE, une équipe d’étudiants en école d’ingénieur, travaillent sur un projet de micro-filière de commerce de poissons d’ornement. A l’heure actuelle, nous sommes dans la première phase de diagnostic afin d’évaluer la pertinence d’agir et la façon de procéder.

aquario_epuisette

Voici un aperçu de l'avancée du projet

L’étude de marché en France a démarré.
Les questionnaires consommateurs vont être mis en ligne sur diverses plateformes d'aquariologistes (les liens viendront bientôt pour suivre l'avancée) et les entretiens téléphoniques avec les distributeurs ont débuté.
Christophe KUSTER et son entreprise AquatiCKa qui est spécialisée dans l'élevage, l'importation et la commercialisation en gros des poissons d'ornements contribue à l'avancement de cette étude. Nous sommes également aidés dans cette tâche par un étudiant de l'Université de Nancy, Grégory Quartorollo qui prépare une licence en aquariologie.

Côté Indonésie, le partenariat avec l’ONG locale LINI  se dessine, un accord de principe a été engagé pour collaborer dans notre projet. L’objectif de cette collaboration est de pouvoir étudier de plus près les zones de collecte de poissons où un système de préservation des récifs coralliens est mis en place : apprendre là-bas pour agir à Tumbak et ailleurs.

Les recherches bibliographiques et divers échanges permettent d’enrichir les réflexions sur la problématique de l’exploitation des ressources aquatiques.

La mission terrain se profile. Sur le groupe de 9 étudiants, 4 travailleront avec LINI, 1 sera à Tumbak, 1 dans un village où ni Acroporis ni LINI n’auront travaillé et 2 sur les zones de transit (Jakarta, Bali…).

L’aspect financier reste un frein et une limite dans le développement du projet. Les demandes aux fondations n’ont pour l’instant pas été fructueuses et notre plateforme de dons stagne . De plus, l’école d’ingénieur d’où proviennent les étudiants a des prérogatives, et sans financement, le projet sur le terrain risque d’être compromis. Cependant, ils redoublent d’effort, participant à des recherches actives de différentes sources de financement, si petites soient elles (bourse de voyage, soutien des conseils régionaux, récolte de muguet…).
La communication continue, le projet a été publié dans le magazine SUBAQUA et sur plusieurs sites internet.
Alors, soutenez ce projet noble et ambitieux , et suivez l’actualité sur Facebook.

Visionnez la présentation de notre projet aquariophilie.

 

Projet Aquariophilie

Depuis quelques mois, Acroporis et SAFEE, une équipe d’étudiants en école d’ingénieur, travaillent sur un projet de micro-filière de commerce de poissons d’ornement. A l’heure actuelle, nous sommes dans la première phase de diagnostic afin d’évaluer la pertinence d’agir et la façon de procéder.aquario_epuisette

Voici un aperçu de l'avancée du projet

L’étude de marché en France a démarré.
Les questionnaires consommateurs vont être mis en ligne sur diverses plateformes d'aquariologistes (les liens viendront bientôt pour suivre l'avancée) et les entretiens téléphoniques avec les distributeurs ont débuté.
Christophe KUSTER et son entreprise AquatiCKa qui est spécialisée dans l'élevage, l'importation et la commercialisation en gros des poissons d'ornements contribue à l'avancement de cette étude. Nous sommes également aidés dans cette tâche par un étudiant de l'Université de Nancy, Grégory Quartorollo qui prépare une licence en aquariologie.

Côté Indonésie, le partenariat avec l’ONG locale LINI  se dessine, un accord de principe a été engagé pour collaborer dans notre projet. L’objectif de cette collaboration est de pouvoir étudier de plus près les zones de collecte de poissons où un système de préservation des récifs coralliens est mis en place : apprendre là-bas pour agir à Tumbak et ailleurs.

Les recherches bibliographiques et divers échanges permettent d’enrichir les réflexions sur la problématique de l’exploitation des ressources aquatiques.

La mission terrain se profile. Sur le groupe de 9 étudiants, 4 travailleront avec LINI, 1 sera à Tumbak, 1 dans un village où ni Acroporis ni LINI n’auront travaillé et 2 sur les zones de transit (Jakarta, Bali…).

L’aspect financier reste un frein et une limite dans le développement du projet. Les demandes aux fondations n’ont pour l’instant pas été fructueuses et notre plateforme de dons stagne . De plus, l’école d’ingénieur d’où proviennent les étudiants a des prérogatives, et sans financement, le projet sur le terrain risque d’être compromis. Cependant, ils redoublent d’effort, participant à des recherches actives de différentes sources de financement, si petites soient elles (bourse de voyage, soutien des conseils régionaux, récolte de muguet…).
La communication continue, le projet a été publié dans le magazine SUBAQUA et sur plusieurs sites internet.
Alors, soutenez ce projet noble et ambitieux , et suivez l’actualité sur Facebook.

Visionnez la présentation de notre projet aquariophilie.

 

Mise en place d’un dispositif de concertation dans le cadre de la création d’une Aire Marine Protégée. Tumbak, Indonésie

runion_TumbakL’association :

Acroporis est une association loi 1901, créée en 2004, comprenant 260 adhérents dont 40 membres actifs et 2 salariés. Son but est d’œuvrer à la protection des récifs coralliens en accompagnant les sociétés et économies riveraines dans un processus de transformation cohérent avec une logique globale de développement durable.
Depuis 2004, Acroporis organise des missions de volontaires dans deux pays : l’Indonésie et Madagascar. Dans un premier temps tournées essentiellement vers des études écologiques, les missions abordent, actuellement, de nouvelles thématiques socio-culturelles et de développement durable.


Le projet :

Depuis 2004, Acroporis accompagne la population d’un village de pêcheurs côtiers, Tumbak, dans le Nord Sulawesi, en Indonésie. Tumbak possède deux écosystèmes riches et fragiles : plus de 500 ha de récifs coralliens, et 200 ha de mangrove. Suite à une démographie importante, à des techniques de pêches destructrices et dommageables pour les écosystèmes, les ressources naturelles du village tendent à diminuer.
Aujourd’hui, 40% des récifs de la baie sont fortement endommagés ou détruits. Acroporis mène chaque année des études de terrain, écologiques, économiques et sociales. Nous avons établis une stratégie s’appuyant sur 4 axes de travail :
Connaissances, Compréhension, Appropriation, Action (CCAA).
En 2010, un projet de réhabilitation des récifs de la baie fut mené par Acroporis. Suite à cela, et nos divers échanges avec les autorités locales et les populations, il a été demandé à Acroporis de conduire les premières étapes préalables en vue de la mise en place d’une Aire Marine protégée sur cette zone à forts enjeux.
Pour cela, nous avons mis en place un dispositif de concertation, basé sur un cycle de discussions, réunions et ateliers participatifs, coordonner par notre responsable sur place. Il s’appuiera sur trois axes thématiques : Socio-anthropologique, halieutique et éco-touristique. L’objectif spécifique de cette mission étant de pouvoir décrire un plan de gestion décidé par les locaux. L’objectif général étant de mettre en place une gestion communautaire de l’environnement dans un but de développement durable de l’économie locale.

 

Les choses avancent à Tumbak.

Nos plusieurs missions depuis 2006 ont permis de réaliser un document rassemblant les études écologiques et économiques les plus importantes.

Vous le trouverez dans l’espace ressource, rapport de stages et missions. Vous pourrez également trouver la plupart des rapports réalisés par les volontaires.

Sur place, la présence de notre coordinateur permet d’accélérer les choses. Vous retrouverez les dernières informations sur le blog des missions : sur notre site indo-eco.

Pour vous donner un aperçu, voici le dernier retour terrain (9 février 2011):

  " Pour commencer, il y a internet chez Mokhtar, le maire du village, et je suis entrain d’utiliser sa connexion. C'est un programme gouvernemental tumbak_lever_de_soleilfournissant Internet via satellite à tous les maires des villages d'Indonésie. C'est encore à l'essai mais ca marche plutôt pas mal.

Pour revenir aux choses plus importantes, les communes viennent de présenter leur programme de développement pour les 5 ans à venir. C'est super intéressant pour nous car ca nous permet de voir ce qu'ils veulent vraiment. Tourisme, AMP et réhabilitation des récifs et de la mangrove ont été inclus !! Ce qui fait plaisir et prouve qu'on avance.

Autre chose, ils demandent des subventions pour les algues, des bateaux pour la pêche au on, des Pajekos. Par contre il y a deux projets qui m'inquiètent un peu; il veulent gagner du terrain derrière le Dusun 1 en construisant une digue  (sans coupe de mangrove vu que c'est interdit) coté mer. De même ils projettent de faire une digue pour protéger la plage de l'érosion. Je ne sais pas quelles peuvent être les conséquences pour la sédimentation de la mangrove...

Lire la suite...  
<< Début < Précédent 1 2 Suivant > Fin >>